L'éthique médicale et la bioéthique: « Que sais-je ? » n° 2422 par Didier Sicard

L'éthique médicale et la bioéthique: « Que sais-je ? » n° 2422

Titre de livre: L'éthique médicale et la bioéthique: « Que sais-je ? » n° 2422

Éditeur: Presses Universitaires de France

Auteur: Didier Sicard


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Didier Sicard avec L'éthique médicale et la bioéthique: « Que sais-je ? » n° 2422

Le mot « éthique », lorsqu’il est appliqué aux sciences et à la médecine du vivant, semble recouvrir indifféremment « l’éthique médicale » proprement dite, c’est-à-dire l’exigence d’un certain comportement de la médecine au service du malade, et la bioéthique, qui est la mise en forme à partir d’une recherche pluridisciplinaire d’un questionnement sur les conflits de valeurs suscités par le développement techno-scientifique dans le domaine du vivant. Ces deux termes ont, du reste, des champs d’application voisins ou croisés lorsqu’il s’agit du don d’organe ou de l’assistance à la procréation.
Cet ouvrage clarifie les enjeux respectifs et communs de l’éthique médicale et de la bioéthique. Il met ainsi en perspective les notions de consentement, de préservation du secret, ou encore de non-discrimination, essentielles à cette éthique appliquée.

Livres connexes

Le mot « éthique », lorsqu’il est appliqué aux sciences et à la médecine du vivant, semble recouvrir indifféremment « l’éthique médicale » proprement dite, c’est-à-dire l’exigence d’un certain comportement de la médecine au service du malade, et la bioéthique, qui est la mise en forme à partir d’une recherche pluridisciplinaire d’un questionnement sur les conflits de valeurs suscités par le développement techno-scientifique dans le domaine du vivant. Ces deux termes ont, du reste, des champs d’application voisins ou croisés lorsqu’il s’agit du don d’organe ou de l’assistance à la procréation.
Cet ouvrage clarifie les enjeux respectifs et communs de l’éthique médicale et de la bioéthique. Il met ainsi en perspective les notions de consentement, de préservation du secret, ou encore de non-discrimination, essentielles à cette éthique appliquée.

Le mot « éthique », lorsqu’il est appliqué aux sciences et à la médecine du vivant, semble recouvrir indifféremment « l’éthique médicale » proprement dite, c’est-à-dire l’exigence d’un certain comportement de la médecine au service du malade, et la bioéthique, qui est la mise en forme à partir d’une recherche pluridisciplinaire d’un questionnement sur les conflits de valeurs suscités par le développement techno-scientifique dans le domaine du vivant. Ces deux termes ont, du reste, des champs d’application voisins ou croisés lorsqu’il s’agit du don d’organe ou de l’assistance à la procréation.
Cet ouvrage clarifie les enjeux respectifs et communs de l’éthique médicale et de la bioéthique. Il met ainsi en perspective les notions de consentement, de préservation du secret, ou encore de non-discrimination, essentielles à cette éthique appliquée.